Accueil

Et de 3 …,

Publié le 09/09/2019 Vue 53 fois

3 espèces de Xylocope dans le Loir et Cher !


Nous avions déjà deux espèces de Xylocopes (ou abeilles charpentières ou bourdon bleu), Xylocopa violacea et X. valga, dans notre département, mais, en 2018, au sud du Loir et Cher, Jean-Michel Lett, et en juin dernier, dans le Loir et Cher nord, moi-même, nous avons observé une troisième espèce de Xylocope, Xylocopa iris. Cette espèce est plutôt une espèce méditerranéenne, connue, jusqu’alors (données personnelles), uniquement dans 2 endroits très chauds et riches en biodiversité de la Touraine, mais au gré des étés chauds et secs récents, son aire de répartition semble progresser vers le nord. Si cette découverte est intéressante, elle va compliquer la vie des naturalistes car il va être encore plus difficile d’identifier les Xylocopes à vue ou sur photo.

Une petite clef pour vous aider à y voir clair, n’évitant pas la validation, si celle-ci est possible, de vos observations sur Obs41 :

  • Taille de l’abeille inférieure à 18 mm et couleur du corps et des ailes très bleutées…… Xylocopa iris
  • Taille de l’abeille supérieure à 19 mm   
    • Extrémités des antennes avec 2/3 articles orangés … Xylocopa violacea mâle
    • Antennes complètement foncées, noires ……………. Xylocopa sp (car cela peut être une femelle de X. violacea ou de X. valga mais également un mâle de X. valga).

 

La façon de vivre de ces 3 espèces est très voisine ; ce sont des abeilles solitaires qui creusent des galeries dans le bois mort pour y pondre.

Je profite de ce message pour vous préciser quelques éléments pouvant faciliter l’identification des hyménoptères que vous observez et dont vous mettez les données sur Obs41. Idéalement, et si vous le pouvez, mais je sais bien que ce n’est jamais facile, essayez de réaliser et de mettre sur Obs41 des photos montrant le côté, la face et le dessus des ailes (nervures des ailes) et d’indiquer un ordre de grandeur de la taille (en millimètres ou par comparaison à un autre insecte connu, hors antennes ou tarière éventuelle) de l’abeille observée.

Merci d’avance, à votre disposition pour tout information complémentaire – vous pouvez me contacter grâce à la « Page Contact – Obs’41 » et très belles observations.        

 

Auteur : Philippe BOURLET