Grande Aigrette Ardea alba Linnaeus, 1758

Grande Aigrette Ardea alba Linnaeus, 1758


territoire maillé

territoire maillé

territoire maillé
CC Espèce très commune (basé sur maillage 5 km)

Lien(s) :

lepinet Natureocentre

Twitter Facebook Linkedin email logo INPN logo OpenObs

Statuts
  • Natura2000
  • Espèce protégée
  • znieff
  • Europe LC
  • France LC
  • France NT
Phénologie (période d'activité)
Chargement des informations...

Chargement des informations...

Carte de répartition
Chargement des informations...

Chargement des informations...

Répartition communale - Grande Aigrette dans le Loir-et-Cher Données saisies au 23/07/2024


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Choix de la carte


Légende


Observation en 2024
Dernière observation après 2020
Dernière observation entre 2010 et 2020
Dernière observation entre 2000 et 2009
Dernière observation entre 1990 et 1999
Dernière observation avant 1990

Cartographie - Grande Aigrette (uniquement pour les observations à diffusion précise)


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Statut nicheur


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Légende


Nombre de maille

Certain :
Probable :
Possible :


Statuts - Grande Aigrette


Grande Aigrette - Nombre d'observations par décade Données saisies au 23/07/2024 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Chargement de la phénologie...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Prospection

Photos de Grande Aigrette


Habitats


Statut et évolution de l'espèce dans le Vendômois (1980 - 2019)

Statut
Migratrice et hivernante très répandue/84 communes, visible toute l'année, principalement de fin septembre à début avril avec pic en novembre mais la dispersion des jeunes commence dès juillet telle celle baguée le 3 mai 2011 en Loire-Atlantique présente le 18 juillet suivant à l'étang de Boisvinet/Couëtron-au-Perche et Le Plessis-Dorin. Elle survole à son double passage le Vendômois où elle hiverne aujourd'hui régulièrement. On peut la croiser partout d'autant qu'elle s'affranchit sans difficultés des milieux humides, chassant très régulièrement en plein champ. La lecture des bagues renseigne sur l'origine biélorusse, lituanienne, polonaise ou sur celle d’oiseaux nés en France spécialement en Loire-Atlantique qui reviennent parfois passer l'hiver pendant plusieurs années aux mêmes places comme la Polonaise de 2013 à 2017 [1], ou la Biélorusse à Naveil/Villiers-sur-Loir de 2017 à 2019 [2].


Évolution
Première mention le 31 octobre 1982 à l’étang de Boisvinet/Couëtron-au-Perche et Le Plessis-Dorin [3] concomitante de sa première apparition dans le Perche Eurélien le 10 avril 1984 [4] et en avril 1984 en Sarthe [5], puis le 9 décembre 1995 à Morée et jusqu'à deux individus entre le 18 décembre 2000 et le 8 janvier 2001 navigant entre Fréteval et Pezou. Ensuite ses apparitions (plus de 1500 données depuis 2000 dans la base Perche Nature) et ses effectifs vont régulièrement se multiplier, surtout après 2010, avec maintenant des groupes pouvant dépasser la vingtaine d'oiseaux comme par exemple 27 le 15 décembre 2010 au Plessis-Dorin, 28 le 5 novembre 2014 à Romilly ou 25 le 25 novembre 2017 à Villiers-sur-Loir. Nicheur éventuel à surveiller puisqu'elle s'est installée non loin de là en Petite Beauce du Loir-et-Cher en 2014 au sein d'une colonie de Hérons cendrés [6].


[1] Laurenceau, 2017 ; [2] Laurenceau, 2019 ; [3] Perthuis, 1992 ; [4] Doublet, 2010) ; [5] Blanc, 2000 ; [6] Perthuis, 2017a.

Taxonomie - Ardea alba [2504]


Espèces associées