Pigeon ramier Columba palumbus Linnaeus, 1758

Pigeon ramier Columba palumbus Linnaeus, 1758


territoire maillé

territoire maillé

territoire maillé
CC Espèce très commune (basé sur maillage 5 km)

Lien(s) :

lepinet Natureocentre

Twitter Facebook Linkedin email logo INPN logo OpenObs

Statuts
  • Europe LC
  • France LC
  • France LC
  • France NA
  • Region LC
Phénologie (période d'activité)
Chargement des informations...

Chargement des informations...

Carte de répartition
Chargement des informations...

Chargement des informations...

Répartition communale - Pigeon ramier dans le Loir-et-Cher Données saisies au 25/06/2024


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Choix de la carte


Légende


Observation en 2024
Dernière observation après 2020
Dernière observation entre 2010 et 2020
Dernière observation entre 2000 et 2009
Dernière observation entre 1990 et 1999
Dernière observation avant 1990

Cartographie - Pigeon ramier (uniquement pour les observations à diffusion précise)


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Statut nicheur


Chargement de la carte...

Chargement de la carte...

Légende


Nombre de maille

Certain :
Probable :
Possible :


Statuts - Pigeon ramier


Pigeon ramier - Nombre d'observations par décade Données saisies au 25/06/2024 (Observé vivant)


Chargement du graph...

Chargement de la phénologie...

Liste des observateurs

Chargement de la liste...

Informations diverses


Etat biologique

Type de contact

Chargement ...

Prospection

Photos de Pigeon ramier


Enregistrement(s) sonore(s) de Pigeon ramier


Habitats


Statut et évolution de l'espèce dans le Vendômois (1980 - 2019)

Statut
Très répandu, noté sur toutes les communes (dont 79 avec reproduction en 1997-2002) et sédentaire. Lors de l'Atlas 2009-2012, la population de la dition est estimée à plusieurs milliers de couples (plus de 10.000?). Il occupe une large gamme en taille et composition de milieux arborés, y compris les alignements d'arbres dans les rues de nos villes et villages. En hiver on le rencontre en bandes de quelques dizaines ou centaines d'individus atteignant rarement le millier d'oiseaux, grossies d'apports exogènes entre octobre et mars/avril avec de fortes variations interannuelles. La phénologie migratoire reste à documenter, de rares signalements faisant état de petits vols en migration active en octobre puis mars.

Évolution
Très commun dans les bois jadis [1], il forme de grandes bandes pendant l'hiver [2], la colonisation urbaine n'est pas évoquée à la charnière des deux précédents siècles. Le taux d'occupation des mailles entre les Atlas de 1985-1989 et 2009-2012 demeure identique au niveau de 100 %. Le programme STOC indique une augmentation des effectifs de 75 % à l'échelle nationale sur la période 2001-2018/Vigie Nature-STOC. Le changement des pratiques agricoles [3], spécialement le développement du colza et du maïs, et le succès de la reproduction trois à quatre fois plus élevé en milieu urbain que dans les habitats agricoles ou forestiers, explique pour partie ce dynamisme [4]. L'hivernage est ici présumé en baisse dans les années 80 [5].

[1] Reboussin, 1935 ; [2] Etoc, 1907] : [3] Vallance, 2008 ; [4] Lormée, 2011 ; [5] Perthuis, 1992.

Taxonomie - Columba palumbus [3424]


Espèces associées